Girafe - CNVLe 3 mars dernier j’ai eu le plaisir d’assister à une conférence donnée par Véronique Gaspard sur la Communication NonViolente autrement dite C.N.V.

Déjà très intéressée par le sujet j’ai eu envie de me plonger dans cette expertise bien plus poussée que celle que je saupoudre lors de mes formations.

J’ai été bluffée par dessus tout par la conférencière et sa capacité à embrasser la foule c’est en tous cas ce qui m‘est apparu comme un vrai et beau talent.

Quel plaisir de profiter de ce moment au REX, cette salle mythique calédonienne, bondée à l’occasion, et d’écouter même d’échanger pendant plus de 2 heures sur les décryptages et les façons de faire que nous mettons tous en œuvre et qui contraignent grandement notre relation à nous même et aux autres.

Alors pour tout cela Merci Véronique 😉

Ce que j’ai envie de vous transmettre au travers cet article c’est 2 points de ce processus de grande bienveillance et de grande fermeté qui me semblent essentiels si on souhaite être un communiquant plus heureux et créer des relations de qualité.

  • Repérer ce qui me coupe de mes élans de contributions
  • Savoir exprimer et ressentir ce dont j’ai besoin

1.    Repérer dans mon vocabulaire ce qui me coupe de ma responsabilité et de mes émotions comme :

  • le jugement
  • les mots qui coupent de l’instant présent comme toujours ou jamais
  • la pensée binaire : c’est mal ou c’est bien… tu as tort ou raison
  • ce qui est en lien avec les autres comme les ordres et exigences lorsque nous voulons obtenir satisfaction à n’importe quel prix.

Avoir le choix CNV

 

 Thomas D’Ansembourg l’a illustré dans son livre Cessez d’être gentil soyez vrai !

Car pour faire face à ces interprétations nous mettons en place différentes stratégies comme :

  • l’attaque
  • la fuite
  • le mensonge
  • le repli
  • la dévalorisation

Malentendu CNV

 

Thomas D’Ansembourg – Cessez d’être gentil soyez vrai ! – Illustrations d’Alexis Nouailhat

 

2.    Savoir exprimer ses émotions, ses sentiments et prendre conscience de ce qui me rendrait la vie plus belle et de le partager avec l’autre.

  • Exprimer son ressenti : je ressens cette émotion …….parce que ….. je me sens…..
  • Repérer les stratégies pour atteindre nos besoins : Quel besoin dois je réellement assouvir?

Nous avons tous des besoins fondamentaux comme celui d’être respecté ou bien celui d’avoir une autonomie adaptée à l’atteinte de nos propres valeurs et de notre projet de vie, ou encore des besoins physiologiques primaires comme de se sentir en sécurité, à l’abri. En face de chacun de ces besoins nous avons tous mis en place une stratégie différente. Par exemple : je peux avoir besoin de calme, et l’autre aussi et le comprend. En revanche, ma façon d’accéder au calme est de m’isoler dans une chambre alors que pour l’autre elle peut-être d’aller marcher au bord de la mer.

En abordant déjà tout simplement sa relation avec soi-même et avec les autres sous cet angle vous verrez très rapidement ce qui se joue entre chacun et pour chacun. Vous pourrez ainsi choisir votre communication et ne plus la subir.

Il y a beaucoup à découvrir dans cette approche. Chaque jour un nouveau mode de fonctionnement avec soi et avec les autres peut trouver sa place. Je ne peux que vous encourager à développer cette écoute avec vous même et avec les autres afin d’obtenir des relations plus harmonieuses, dans le respect et l’amour de chacun.

« La CNV n’est pas un outil de communication, c’est véritablement un mode de vie, un processus à visée sociale, visant à reconnecter les êtres à leurs élans de contributions, et donc à long terme un processus de paix »[1].

3. Je vous propose pour débuter, un petit test de Marshall Rosenberg, Fondateur de la C.N.V pour vous positionner 😉

QUIZ!

 

Pour créer des relations bienveillantes savez-vous identifier lorsque vous portez une observation ou une évaluation ?

« Observer sans évaluer est la plus haute forme de l’intelligence humaine »[2]

 

Testez observation et jugement

 

 

Cliquez sur l’image pour accéder au test en ligne

 

 

 

Si vous êtes intéressés par cette forme de communication vous pouvez me contacter nedaud.delphine@gmail.com

et contacter également l’association Communication Pacifique via info@communication-pacifique.nc téléphone : 800 301 ou sur Facebook https://www.facebook.com/Communication-Pacifique-en-Calédonie-590965147581255/?fref=ts

N’hésitez pas à réagir sur notre blog

Bibliographie :

Thomas d’Ansembourg – Cessez d’être gentil, Soyez vrai

Marshall B. Rosenberg – La communication NonViolente au quotidien

Marshall B. Rosenberg – Les mots sont des fenêtres

Pour aller plus loin dans l’art de vivre que propose la communication non violente :

[1] Note de précision par l’association Communication Pacifique. Conseil de lecture pour ceux qui souhaitent aller plus loin « La langue Girafe n’est pas une langue » de Marshall Rosenberg. Lien téléchargeable La Langue Girafe n’est pas une langue

[2] Citation du philosophe indien Krishnamurti, médaillé de la Paix par l’ONU en 1984

Share on FacebookShare on LinkedIn
Vous avez envie d’être bien avec les autres, connecté au travers une communication harmonieuse et bienveillante alors foncez car ce n’est pas une utopie : la communication non violente est peut être votre réponse.

Un avis sur « Vous avez envie d’être bien avec les autres, connecté au travers une communication harmonieuse et bienveillante alors foncez car ce n’est pas une utopie : la communication non violente est peut être votre réponse. »

  • 11 mai 2016 à 8 h 03 min
    Permalien

    Dans le cadre de mes activités professionnelles, j’ai pu constater que dans certains pays la communication harmonieuse et bienveillante est très présente au quotidien, à tous les niveaux de la société et sans efforts apparent. Il est étonnant de constater qu’il soit nécessaire pour d’autres cultures ou personnes de devoir « re-apprendre » à communiquer pour pouvoir communiquer harmonieusement et avec bienveillance. Je vous laisse lister les pays, les cultures, les expériences, les contextes ou les personnes pour éventuellement déterminer des causes qui influent sur les tendances à communiquer avec plus ou moins d’harmonie et de bienveillance. Voilà peut être le thème d’un exercice de groupe ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *