Et si on commençait par gérer notre temps

Businesswoman many hands business idea time management. Business people in the office. Retro style pop art

Savez-vous gérer votre temps et définir vos priorités?
Pour commencer une rentrée des plus réussies, découvrez comment mettre à profit votre temps disponible et arbitrer vos priorités.

Savoir gérer son temps et définir ses priorités sont un gage d’efficacité professionnelle.

Le temps étant une ressource rare, une bonne gestion du temps peut vous en faire gagner.

Il est possible d’une part de classer les tâches à effectuer :

  • Les tâches importantes et urgentes impossibles à déléguer
  • Les tâches importantes mais non urgentes
  • Les tâches urgentes mais peu importantes à déléguer
  • Les tâches ni importantes ni urgentes à déléguer ou à supprimer.

Pour ne pas s’éparpiller, définir la veille deux ou trois priorités pour la journée du lendemain. La journée de travail est à articuler autour de ces points forts. Cela implique de prendre en considération le temps, les outils, les informations et les collaborations nécessaires pour les mener à bien.

L’efficacité passe par la chasse au grignotage : les collègues bavards, le téléphone, les réunions, la messagerie peuvent se révéler très chronophages. L’efficacité et la concentration varient au fil de la journée et c’est en début de matinée qu’on est le plus performant. Commencer par les tâches les plus ardues pour se libérer l’esprit et optimiser sa journée de travail.

Une bonne organisation est aussi un moyen de réduire le stress :

  • Dresser une liste des tâches du lendemain
  • Estimer le temps nécessaire pour réaliser chacune d’elles, sans oublier les imprévus.
  • Définir les priorités et organiser sa journée
  • Déterminer des périodes sans interruption pour les tâches prioritaires.

Une bonne gestion du temps inclut aussi les activités personnelles qui occupent une part non négligeable de la journée et de l’esprit. Qu’il soit électronique ou sur papier, l’agenda doit être toujours à portée de main, les activités personnelles et professionnelles doivent être reportées sur le même agenda. Tout changement d’emploi du temps doit être noté, essayer également de conserver des plages horaires libres pour faire face aux imprévus. On estime que planifier 60% de la journée permet de faire face à 40% d’imprévus.

Pour aller plus loin :

– Voir le site du Drucker Insitute (en anglais). Peter Drucker est l’un des plus grands théoriciens du management. www.druckerinstitute.com

– Les secrets de l’efficacité – En faire plus… en moins de temps
Bruno Savoyat,
éd. Maxima – Laurent Du Mesnil Editeur, 2006. 
368 pages

Les 3 étapes d’un coaching

Colorful pinwheels on white background

Un coaching se déroule en 3 étapes, qui prennent plus ou moins de temps (nombre de séances)

Pink-circle-1La première étape est la définition de la problématique. Que venez-vous chercher au travers ce coaching ? Qu’elles sont vos motivations, que souhaitez-vous améliorer ou arrêter ? Cette étape est cruciale car elle détermine clairement votre besoin. Parfois, cette seule séance suffit car elle vous permet d’entrevoir des pistes d’actions immédiates auxquelles vous n’aviez pas pensé.

2La seconde partie est la mise en lucidité, elle consiste à repérer chez vous vos modes de pensées, vos façons de fonctionner, les schémas dans lesquels vous êtes peut-être enfermés. C’est une étape délicate car elle révèle aussi nos croyances et met à jour comment nous sommes perçus par ce que nous faisons.

3La troisième étape est la mise en mouvement, il s’agit de vous entrainer à fonctionner différemment, que pouvez-vous engager pour activer vos nouvelles ressources ? Quels nouveaux mécanismes allez-vous enclencher ?